Assemblée Nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assemblée Nationale

Message par Skipp le 27/5/2010, 19:14

Vu dans "Aujourd'hui en France" : Alsace, Moitié moins d'élus.
La réforme des collectivités prévoit de ramener le nombre des élus de 122 à 66.
Certains doivent se faire des soucis.
Sur Canal+, Yann Barthès a épinglé trois députés. Une caméra a filmé à l'Assemblée Nationale 3 sièges de députés vides, au même moment une autre caméra a surpris ces 3 députés confortablement installés aux internationaux de Rolland Garros dans une loge de La Française des Jeux justement défendue contre les jeux sur Internet par ces 3 mêmes députés.
N'avait-on pas octroyé de mirobolants salaires et avantages aux députés pour qu'ils ne soient pas tentés par la corruption ?
avatar
Skipp


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par Jac le 28/5/2010, 09:57

Il ne faut pas aller trop vite: la réforme n'est pas encore passée et ils vont tous jouer des coudes pour que le nombre de mandats ne soit pas réduit ou bien pour que les mandats supprimés soient remplacés par d'autres mandats...
D'autant plus qu'ils pourront toujours prétexter et mettre en avant que la dernière augmentation du nombre d'élus à l'Assemblée avait été faite dès la prise de fonction d'un certain Nicolas.
Un peu à l'image des réponses obtenues ces derniers temps par les journalistes lorsqu'ils ont osé la question sur les indemnités des ministres et secrétaires d'Etat (certains pays ont décidé de les diminuer très légèrement).
Réponse de la plupart: cela ne ferait que peu d'économies donc cela serait démagogique.
Sûr qu'en matière de démagogie ils en connaissent un rayon!
Economiquement, vu le niveau de la dette, l'énorme trou qu'ils ont tous et de tous bords creusé, il est clair que cela ne changerait pas grand-chose, mais étant donné qu'ils s'apprêtent à "sucrer" tant de choses aux autres ils pourraient peut-être montrer l'exemple sur leurs indemnités, sur les avantages en nature, sur leurs régimes spéciaux de retraite, sur leur régime de chômage en cas de non-ré élection!

Jac


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par JEAN-LUC le 30/5/2010, 17:59

C'est effectivement démagogique que de dire qu'en abaissant le niveau des revenus des élus, cela produirait un effet "visible"sur la réduction de nos déficits.
Les élus font un véritable travail, il faut le reconnaitre. Ce travail mérite salaire, cela ne me choque nullement. Pour rappel, un député gagne la même chose peu ou prou, qu'un haut fonctionnaire "sécurisé" contrairement à l'élu qui peut être remercié un dimanche soir d'élections.

Ce qui est à mon sens plus choquant, c'est cette mauvaise habitude, et cette plus mauvaise permission, du cumul des mandats.
Que des élus touchent un salaire ne me choque pas, dès lors qu'ils effectuent un travail.
Mais comment justifier le cumul des salaires pour du travail "fictif"; je m'explique.
Prenons l'exemple de Mr Bockel:
Ministre; ok et payé en fonction. Ce travail est à mon sens un travail à temps plein
Président de la M2A.....quel temps peut il y consacrer ? Qu'il soit payé proportionnellement au temps qu'il y consacre, alors.
Ses responsabilités à la Mairie: Payée aussi, mais quel temps y consacre t il ?
Je ne parle même pas des autres postes pour lesquels il touche une rémunération

Je parle de Mr Bockel, mais j'aurais pu parle de Mrs Notter, Becht, Eckenspieller etc....

Chaque poste qui correspond à un temps plein ne doit pas pouvoir être cumulé.

Un poste, un salaire ok, mais pour un engagement complet et une petite part de caution personnelle à mettre en place en cas d'erreur grave dans l'engagement des deniers publics; je suis sûr que les résultats, et les performances permettront que la France puisse s'en sortir
Avons nous le droit, nous citoyens lambda d'occuper un emploi fictif ? Le cumul des postes dont on ne s'occupe pas pleinement s'apparente à ça.
avatar
JEAN-LUC


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par Skipp le 31/5/2010, 05:24

Bien "Jean-Luc", comme tu as des ambitions politiques, il est compréhensible que tu défendes le pactole que se ramassent les élus sur le dos des contribuables.
Emploi à plein temps ? Travail à plein temps ? Alors que faut-il en penser que des députés,élus du peuple, soient aux Internationaux de Rolland Garros alors qu'il y une session à L'Assemblée Nationale ? Et que dire des votes à cette même Assemblée par une trentaine de députés sur 600 ?
La vérité est que le POUVOIR pourrit, au point que je n'ai plus aucun respect à la fonction d'élu. Le dernier homme politique pour qui j'ai eu de l'admiration est ton père Jean-Jacques Weber.
avatar
Skipp


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par lion le 31/5/2010, 07:10

Skipp complémentarise vraiment les propos de Jean-Luc. Le pouvoir et l'appât du gain gangrènent notre semblant de démocratie.
Juste rémunération pour les gens qui respectent leur fonction par leur engagement au profit de tous, OK.
Ce qui se passe actuellement dans certaines sphères politiques, et pas que chez nous, est inadmissible et abject. Dépouiller la majorité des citoyens pour abonder ses amis et pourvoyeurs de fonds potentiels, voilà la triste réalité.
Quand à Monsieur Jean-Jacques Weber, moi également j'ai toujours eu et ai encore de la reconnaissance et du respect envers sa personne et pour son "travail" effectué dans notre commune.
avatar
lion


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par Jac le 31/5/2010, 15:15

Assez OK dans l'ensemble avec les constations faites par JL, Skipp et Lion.
J'en ajouterais une couche en disant toutefois qu'il me paraît inconvenant de parler de "salaires".
Pour moi les élus touchent des indemnités et cela est fort en nuances, entre autres fiscalement parlant.
Si l'on parle de salaire cela implique contrat de travail pour un élu et donc profession.
Dans les faits c'est bien de cela qu'il s'agit certes puisque la plupart n'ont plus d'activité professionnelles publiques ou privées. Mais certains conservent effectivement le loisir de reprendre leur activité précédente à tout moment (retour au Corps d'appartenance dans le secteur public pour les Enarques, X et autres, retour au Cabinet -avocats, médecins-, réintégration dans certaines grosses entreprises, etc.).
D'où un risque relativement mesuré de se retrouver sur le "carreau" ou au Pôle Emploi, avec lequel certains ont déjà pactisé en s'assurant de substancielles garanties (largement au delà de celles du "clampin" de base) en cas d'évitement après un suffrage.
Pourquoi ne pas prévenir les risques en multipliant les garanties avec le cumul des mandats...

Mais là ils ne font en définitive qu'imiter leurs homologues du privé qui multiplient les filiales, postes et les salaires ou multiplient leurs postes d'administrateurs dans les entreprises pour toucher des jetons de présence ou bien pour entretenir des relations qui leurs serviront de points de chutes éventuels...
Mais il ne faudrait pas trop en parler!

Jac


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par JEAN-LUC le 31/5/2010, 18:56

A la différence, mon cher Jac , que dans le secteur public, tu as une obligation de résultats, et que tes actionnaires, aussi copains soient ils, ne te feront pas de cadeaux.
Autre différence, mais qui ne concerne pas tous les patrons, il est vrai......les patrons engagent leur argent et leurs biens; d'où mon propos de caution personnelle.
avatar
JEAN-LUC


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par Jac le 31/5/2010, 19:41

Légère erreur: obligation de résultats dans le secteur public? Cela est donc nouveau!
Dans le privé, je dirais oui mais pas à tous les coups car le copinage existe aussi et ils savent aussi défendre leurs intérêts personnels en croisant les participations et les prises de bénéfices... Il te suffit de prendre les tops du CAC40 avec à leur tête les fils de créateurs ou de financiers avertis qui sont milliardaires
Comme tu le dis les petits patrons engagent leur pognon et leurs biens.......lorsqu'ils sont de modestes entrepreneurs.
Dès lors que tu as affaire à des entreprises côtées, il y a beaucoup plus rarement des patrons véritablement "pénétrés" capitalistiquement et les états-majors salariés sont alors de la même catégorie que dans le public avec les mêmes manoeuvres et le même esprit de réussite avant tout personnelle et financière, que je trouve personnellement nauséabond!

Mais mon avis n'est qu'un modeste avis basé sur ce que j'ai pu constater.
Je n'en suis pas devenu anar pour autant ou tout au moins pas encore...

Jac


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par JEAN-LUC le 1/6/2010, 04:59

mea culpa, il convenait effectivement de lire: dans le privé, bien sûr
avatar
JEAN-LUC


Revenir en haut Aller en bas

Re: Assemblée Nationale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum